Le cheval à bascule est un jouet ancien traditionnel et très apprécié, à la fois par les petits qui prennent toujours autant de plaisir à le chevaucher, mais aussi par les plus grands qui regardent leurs enfants avec une certaine part de nostalgie.

L’origine du cheval à bascule

Pendant l’Antiquité, les Grecs utilisaient déjà des « chevaux-bâtons », c’est à dire une simple tête de cheval fixée sur un bâton. Il s’agissait d’un jeu passe-temps mais cela a été un jeu populaire jusqu’à l’époque médiévale. Ensuite, c’est vers le XVIIe siècle que les chevaux à bascule font leur apparition en Europe. Au XVIIIe siècle ils commencent à être fabriqués manuellement en série. A cette époque, il s’agit d’un jouet précieux réservé aux plus aisés. Au début du XIXe, ils prennent leur forme traditionnelle et on passe d’une fabrication artisanale à une production industrielle. Le cheval à bascule se démocratise à la fin du XIXe siècle et devient finalement le cadeau incontournable de Noël à partir des années 1950.

Au moment de la Première Guerre Mondiale, la production connaît un certain déclin. En cause : le manque de matériaux et d’artisans compétents pour les fabriquer. Ces 30 dernières années, on observe un grand retour de ce jouet, adoré par le passé. Aujourd’hui, les chevaux à bascule anciens font le bonheur des collectionneurs et une autre gamme émerge : de nouveaux matériaux, de nouvelles formes…

Ce que Jeujouet propose

Le cheval de style victorien (qui repose sur deux culbuteurs en forme d’arc) est considéré comme la forme la plus sûre et est par conséquent la plus courante. La majorité des chevaux proposés par Jeujouet sont conçus d’après ce système.

On peut les classer selon deux catégories : les classiques et les plus originaux.

Le plus classique est certainement Moulin Roty avec ses deux chevaux à bascule en hêtre, l’un avec une assise toute simple, l’autre avec un siège en osier.

jouet_anciens_1

Djeco et Sévi ont eux gardé la forme du cheval à bascule classique avec une tête habituelle, mais y ont ajouté un peu voire beaucoup de couleurs :

jouet_anciens_2

Ensuite on trouve des chevaux à bascule totalement décalés, comme celui de Moulin Roty ou celui d’Ebulobo, qui est d’ailleurs un loup et non un cheval.

jouet_anciens_3

Ici, les deux marques ont joué sur les formes, les couleurs, les matières, tout est différent, à part le fait que la base du jouet reste en bois. On peut considérer que c’est un des seuls points communs avec le jouet ancien que l’on connaît tous.

Les autres jouets d’autrefois

Quand on parle de jouet ancien, on pense d’abord au pupitre d’écolier, au tableau noir à craie, au landau en bois ou en osier, ou encore aux jeux de dînette. Moulin Roty a développé une collection intitulée « Jouets d’hier » dans laquelle on retrouve tous ces jouets d’autrefois.

jouet_anciens_4

Outre ces jouets classiques et outre le cheval à bascule, d’autres jouets anciens sont encore très appréciés et remis au goût du jour par les marques. Prenez par exemple les porteurs. Il en existe aujourd’hui de toutes les sortes : voiture classique, tracteur, camion de pompier, scooter…

jouet_anciens_5

Il y a également les voitures à pédale, très diverses elles aussi.

voiture_p_dale_classic_verte_baghera1

De nombreux autres jeux anciens sont renouvelés régulièrement par les fabricants de jouets, notamment Moulin Roty : la toupie, le yoyo, la valise de couture ou encore la boîte à outils pour ne citer qu’eux.

jouet_anciens_6